Selon le récent sondage réalisé par Opinion Way pour VeraCash, près d’un tiers des Français (29%) se déclarant favorables à l’idée d’introduire une monnaie nationale complémentaire à l’euro

Paris, le 14 Mars 2017 – Initiative portée par Jean-François Faure, serial entrepreneur engagé, le think tank « Monnaies en transition » réunit des chefs d’entreprises, des économistes, d’anciens banquiers et plus largement des représentants de la société civile, afin d’envisager de nouvelles pistes concrètes d’amélioration des problématiques monétaires qui pèsent de plus en plus sur nos économies, pour enfin replacer l’Humain au cœur même des échanges.

Provoquer une disruption sur le champ de l’économie

La récente création du think tank « Monnaies en transition » se fonde sur un constat simple de la part de Jean-François Faure : « l’inertie globale» des acteurs de l’économie française, en grande partie liée au manque d’interactions entre les différents membres du système. Les crises économiques majeures sont amplifiées par un écosystème devenu inefficace, usant et abusant d’instruments d’épargne et de paiement inadaptés, ou ne répondant plus aux exigences de notre époque. “Monnaies en transition” propose une réflexion globale, en s’intéressant aux alternatives susceptibles de protéger à la fois entreprises et citoyens des sursauts parfois violents d’une économie sur-financiarisée. A l’ère d’une consommation multiforme, le think tank propose de réfléchir autour de modèles économiques concrets et pérennes, qui restent encore à penser et à bâtir. A son actif, un livre blanc, destiné aux acteurs de la société civile, une lettre ouverte à nos politiques, et bientôt des initiatives en région….

« La compréhension des rouages les plus intimes de la monnaie, mais aussi de ses enjeux et de la manière dont on pourrait faciliter son affectation à une politique économique du succès, voilà ce qui devrait constituer la préoccupation quotidienne de nos dirigeants. »

Jean-François Faure 

Proposer de réelles alternatives

Les monnaies complémentaires visent un modèle de croissance économique respectueux de valeurs sociales et environnementales durables, permettant ainsi de redonner du pouvoir aux citoyens, pour repenser l’économie et proposer des modèles disruptifs et positifs.

Des alternatives attendues par les Français, selon le récent sondage réalisé par Opinion Way pour VeraCash : près d’un tiers des Français (29%) se déclarant favorables à l’idée d’introduire une monnaie nationale complémentaire à l’euro.*

Et puisque les monnaies complémentaires fonctionnent en complément de la monnaie nationale, pour défendre des principes liés à l’économie sociale et solidaire et des nouvelles pratiques, le think tank ne cherche en aucun cas à se poser en « fossoyeur» de l’Euro. Ni à le concurrencer. Il s’agit à l’inverse de démontrer que les monnaies complémentaires pallient la crise financière, principal frein aux échanges, en accompagnant et en amplifiant les énergies citoyennes déjà présentes.

Les propositions pour réussir le développement des monnaies complémentaires en France » du livre blanc*, révélées ce jour, sont issues des réflexions et des travaux des membres du think tank. Au nombre de cinq, elles ont pour but de sortir les monnaies complémentaires de l’utopie et d’en faire des solutions concrètes à la crise économique, sociétale et environnementale que nous connaissons.

En voici 3 :

– Intégrer dans le budget des collectivités le principe des monnaies complémentaires en valorisant les ressources citoyennes : bénévolat, échange de prestations, service civique. – Autoriser la déclaration d’une partie du chiffre d’affaires des entreprises en monnaie complémentaire au bilan des entreprises. Et permettre l’émergence de monnaies de type Wir (Suisse). – Déployer une monnaie complémentaire pour optimiser le transport des marchandises et des personnes, et diminuer le gaspillage de place et d’énergie…

« Les monnaies complémentaires visent un modèle de croissance économique respectueux de valeurs sociales et environnementales durables, permettant ainsi de redonner du pouvoir aux citoyens, pour repenser l’économie et proposer des modèles disruptifs et positifs, qui pourraient bien révolutionner notre monde. »

*Synthèse du sondage sur demande

Alerter citoyens et politiques

L’ambition primaire de ce think tank est double. D’une part, informer une majorité de citoyens sur la nécessité de remettre « un peu de bon sens dans nos relations économiques » et donner une audience plus large à un sujet insuffisamment traité dans les médias ou le monde politique, alors qu’il touche tout le monde dans son quotidien. D’autre part, à l’heure de la campagne présidentielle et au-delà des familles politiques et de leurs divergences, apporter à nos hommes politiques un outil pour répondre à un certain nombre de préoccupations que partagent, au quotidien, l’ensemble de nos concitoyens : croissance, préservation du pouvoir d’achat, retour au plein emploi, respect de l’environnement, développement durable, préservation des droits fondamentaux, protection sociale (retraites, santé), circuits courts et locaux…

Ainsi, dans une lettre ouverte envoyée aux candidats à la Présidentielle, mais également aux Parlementaires, et sans faire d’amalgame avec des considérations partisanes, notre think tank « Monnaies en transition » choisit de prendre le problème à l’envers et de considérer que les blocages pourraient être levés à condition de repenser l’universalité, non pas à l’égard des usages, mais uniquement des individus, grâce par exemple aux monnaies complémentaires. Et d’oser demander lequel, parmi les candidats à l’élection présidentielle, osera enfin proposer un vrai modèle économique de croissance, positif, social, solidaire et durable, respectueux des citoyens et de l’environnement ?

A propos de VeraCash et de Jean-François Faure

Créée en 2015 par Jean-François Faure, VeraCash est une filiale de la société AuCoffre.com. Elle propose le service VeraCarte – la première carte de paiement adossée à un compte en or, argent et diamants physiques – déjà utilisée par plus de 2 500 porteurs. L’entreprise vise un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros pour l’année 2016. Veracash a surtout pour ambition de provoquer une disruption sur le champ de l’économie et de la consommation. C’est la raison pour laquelle un groupe de réflexion sur les nouveaux modes de consommation a été créé sous l’impulsion de la société.

• CA 2015 : 11 Millions d’Euros

• 9 000 utilisateurs (3 fois plus que la première monnaie complémentaire locale en France)

• 35 Millions de Veracash émis en un an (pour rappel, 1 VRC = 1 Euro)

www.veracash.fr