[Les Echos Start] Les leveurs de fonds, des intermédiaires utiles qui soulèvent aussi les critiques

ENQUÊTE// Indépendants ou intégrés dans des cabinets, ils accompagnent les levées de fonds des entrepreneurs et les connectent aux investisseurs. Leur rôle, aux contours flous, ne fait pas consensus dans l'écosystème tech, avec des dérives qui peuvent parfois coûter cher aux start-up. « Ca ne s'est pas très bien passé », convient d'emblée Anna Stépanoff. Et la litote a de quoi surprendre : entre son leveur de fonds et elle, l'affaire se poursuit devant les tribunaux. Pour comprendre, il faut remonter à 2017, au moment où la fondatrice de la Wild Code School cherche à lever de l'argent. Peu familière de l'exercice, elle fait appel à un cabinet spécialisé en fusions et acquisitions et en accompagnement des levées de fonds...

Lire l'article


[Investance Partners - The Year Ahead 2021] Tribune - Vers une monnaie d'échange qui redonne confiance en la monnaie

À cause de la pandémie de coronavirus qui a balayé l’ensemble de la planète avec de profondes répercussions sanitaires mais aussi sociales et économiques, l’année 2020 entrera probablement dans l’histoire
pour de bien sombres motifs. Pourtant, le virus aura également été un formidable révélateur - et même parfois un accélérateur - de mutations indispensables dont le cours normal aurait probablement encore demandé de nombreuses années.

Lire la Tribune de Jean-François Faure, PDG du groupe AuCOFFRE.


[Planet-Fintech] Les Français ont-ils encore confiance en l’euro ?

Paris, le 29 mars 2020 - Avec la crise sanitaire et économique qui perdure, l’or reste une valeur sure face à l’euro et aux cryptomonnaies, bien plus volatiles. L’image de l’or est d’ailleurs moins impactée par la crise que celle de l’euro : le récent sondage OpinionWay pour VeraCash montre que 43% des Français estiment que l’or pourrait être une meilleure monnaie que l’euro. La confiance dans les cryptomonnaies est croissante, mais seulement 1 Français sur 5 considère que les cryptomonnaies pourraient être meilleures que l’euro.

Lire l'article


[Comparateur banque]Devenir actionnaire de VeraCash : néobanque adossée sur l’or

Pour permettre à ses utilisateurs de bénéficier de nouvelles fonctionnalités, la fintech bordelaise VeraCash qui propose une carte bancaire adossée à l’or, compte lever 2,5 millions d’euros. Pour le moment, 1 million serait déjà acquis. Comment compte-elle faire pour le reste ? Quels sont ses objectifs et dernières actualités ?

 

Lire l'article 


[Forbes] Lever des fonds : Embarquer ses clients comme investisseurs pour prendre le large

Après 25 ans d’entrepreneuriat et plusieurs sociétés créées avec succès, solliciter des investisseurs pour accompagner leur développement peut sembler un choix logique. Pourtant, pour des entrepreneurs inventifs, il existe bien d’autres voies de financement.

Lire la tribune


[Sud Ouest] VeraCash, la carte bancaire adossée sur l’or, lève 1 million d’euros

Cette fintech basée à Bordeaux qui propose un compte en ligne adossé à des métaux précieux (or, argent), a l’ambition de devenir une néobanque.

Lire l'article


[Entreprendre] Diem : faut-il avoir peur de la cryptomonnaie de Facebook ?

La future cryptomonnaie de Facebook, le diem (ex-libra), intrigue. Quel est l’objectif poursuivi par le réseau social ? Représente-t-elle un danger pour les utilisateurs ou les États ? Éléments de réponse avec Ignacio Sainz Iglesias, COO de VeraCash.


[Tout sur mes finances] VeraCash : levée de fonds pour se transformer en néobanque

VeraCash, société fintech basée à Bordeaux qui propose un compte en ligne adossé à des métaux précieux (or, argent), cherche à lever 2,5 millions d’euros pour accélérer le développement de nouvelles fonctionnalités demandées par ses clients. D’abord ouverte à sa communauté d’utilisateurs, l’opération lancée sur la plateforme CIIB est ouverte aux particuliers dans le cadre d’une cession d’action, qui sera suivie d’une augmentation de capital du même montant.


[Gazette Bordeaux] Crise sanitaire et nouvelles technologies, le paiement sans contact ne se cash plus !

Cela fait moins de dix ans que le sans contact s’est introduit dans notre pays et pourtant, il s’est déjà imposé comme le moyen de paiement le plus utilisé par les français. Son emploi s’est amplifié durant la crise et relance une problématique existante depuis quelques années : est-ce bientôt la fin des moyens de paiements matériels ?


[Bordeaux Business] “Brexit, quelles conséquences pour l’import-export”, Interview de Jean-François Faure, fondateur et CEO d’AuCoffre et VeraCash

Le Brexit est devenu effectif au 1er janvier 2021, impactant immédiatement le monde des affaires et le commerce international. Entre une situation tendue concernant les conditions de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et la crise sanitaire qui bat son plein, l’ensemble n’est pas propice au business ni pour les pays européens, ni pour les anglais. Pour échanger sur les conséquences immédiates du Brexit et les enjeux stratégiques à plus ou moins long terme, BORDEAUX Business s’est entretenu avec Jean-François FAURE. Entrepreneur bordelais, il est notamment le fondateur et CEO d’AuCoffre et de sa filiale VeraCash.