[Communiqué] La Chine déclare illégales les cryptomonnaies. Quel impact pour les monnaies virtuelles, la bourse, les prix ?

Paris, le 24 septembre 2021 - Les institutions financières du monde entier n’ont pas cessé d'alerter sur les dangers des monnaies virtuelles. La Chine a lancé le E-Yuan, sa propre monnaie, mais paradoxalement interdit le mining et l’utilisation de toute autre monnaie numérique sur son territoire.

Quel impact sur les prix du Bitcoin et des autres monnaies numériques ? Comment vont réagir les banques centrales ?

Jean-François Faure, expert en monnaies, dirigeant-fondateur de VeraCash, analyse la situation et les enjeux stratégiques des monnaies numériques.

Pour toute demande d’interview merci de contacter :
Carla van Benschop – 01 73 01 45 52 / 07 69 30 75 07 –
[email protected]


[Communiqué] Conversion de devises : gare aux frais cachés de change - 3 Conseils pour éviter les arnaques pendant les vacances d'été

Paris, le 21 juin 2021.
Avec les restrictions qui s’assouplissent, le taux de vaccination qui augmente et la saison estivale qui s’approche, nous avons qu’une envie : prendre le large ! En voyageant en dehors de la zone euro, attention cependant aux frais cachés. Les taux de change et les frais supplémentaires peuvent nous réserver de mauvaises surprises. Nombreux sont ceux qui découvrent en rentrant des vacances des relevés bancaires avec des sommes retirées inattendues, laissant un goût amer. Trois astuces pour éviter des notes salées afin de profiter pleinement des séjours hors zone euro en toute sérénité.

1. Vérifier la grille tarifaire pour le change

Quel est le montant de commission pour chaque transaction, pour les retraits d’espèces dans le pays de destination et quels sont les accords entre deux pays pour les règlements par carte ? Selon l’accord signé il peut y avoir des différences importantes et il vaut mieux y être préparé et ajuster sa tactique. Et attention, même si l’organisme émetteur de la carte n’applique pas de frais, le distributeur de la banque où vous retirez peut les appliquer !

2. Attention aux taux de conversion

Même si les institutions financières offrent des transactions gratuites, le taux de change sur place peut s’avérer très désavantageux. Ainsi les spreads, c’est-à-dire les écarts qui existent entre les taux, permettent en réalité à la banque de faire de la marge sur les achats et les ventes de devises.

3. Opter pour un compte en ligne et une carte de paiement spécifique

De nombreuses néo-banques séduisent avec des offres alléchantes depuis quelques années : une carte et un compte en ligne gratuits. En plus de la gratuité des frais sur les devises, on ne dépense pas plus que le montant versé sur son compte alternatif. Attention pourtant de bien choisir !

« J’utilisais une carte de paiement et un compte en ligne gratuits, idéal pour les paiements en France et à l’étranger. Afin de pouvoir offrir tout à zéro frais, la fintech se finançait avec des levées de fonds consécutives, mais le business model a fini par craquer. Après quelque temps, le service est devenu payant et je suis parti, comme beaucoup de clients…. Heureusement que je me suis retiré à temps, car c’était une coquille vide. »
Arnaud, infographiste freelance 45 ans.

Un business model tout gratuit ne peut pas exister sur la longue durée. Une carte de débit et un compte en ligne basés sur des actifs solides sont les meilleurs moyens pour voyager l’esprit tranquille et sans mauvaises surprises en reposant ses valises au retour.

Pour toute demande d’interview merci de contacter :
Carla van Benschop – 01 73 01 45 52 / 07 69 30 75 07 –
[email protected]


[Avis d'expert] La Chine tacle les cryptomonnaies pour protéger sa monnaie digitale. Quels sont les vrais enjeux stratégiques ?

Paris, le 25 mai 2021. La Chine annonce vouloir prendre ses distances avec le bitcoin et les autres cryptomonnaies. Trois associations financières chinoises soutenues par l’état considèrent qu’il ne s’agit pas de vraies devises et imposent aux institutions financières de rester à l’écart de toute activité liée aux cryptomonnaies. Pendant ce temps-là, l’E-Yuan commence à s’imposer et les dirigeants chinois comptent bien généraliser son utilisation dès 2022.

– Quels sont les enjeux stratégiques des cryptomonnaies ?
– Combien de temps faudra-t-il pour voir l’E-Yan s’imposer sur les plateformes d’exchanges ?
– La monnaie digitale, E-Yuan, jouera-t-elle le même rôle que le dollar américain pendant les 100 dernières années ?
– Quel impact pour les stablecoins adossés au dollar ?
– Quelles sont les alternatives ?

Jean-François Faure, expert en monnaies, fondateur et dirigeant de VeraCash, analyse les enjeux stratégiques de l’E-Yuan et d’autres (crypto)monnaies.

Pour toute demande d’interview merci de contacter :

Carla van Benschop – 01 73 01 45 52 / 07 69 30 75 07 – [email protected]

Maja Tailleux – 01 44 94 95 65 – [email protected]


[Communiqué] La fintech bordelaise VeraCash lève 2 millions pour devenir le moyen de paiement alternatif préféré des français

Paris, le 27 avril 2020.

VeraCash, la fintech bordelaise qui propose un compte en ligne adossé à des métaux précieux (or, argent) annonce une levée de fonds de 2 Millions d’euros, dont 80% provient de ses clients. Ces fonds permettront à la fintech d’accélérer sa croissance déjà exponentielle et d’assoir sa position de compte en ligne alternatif. En développant de nouveaux services, VeraCash a pour ambition de devenir le moyen de paiement préféré de ses clients. 

L’or et l’argent utilisés pour les paiements sans contact

Avec la crise, l’or et l’argent se sont révélés une fois de plus être des valeurs-refuges pour les Français soucieux de trouver des placements sécurisés pour leur épargne. La fermeture des boutiques et guichets de banque a favorisé l’essor de l’e-commerce, la vente et l’achat des métaux précieux n’échappant pas à la tendance. Un sondage réalisé en novembre 2020 montrait une évolution notable des préférences de paiements depuis le début de la crise sanitaire : 7 Français sur 10 privilégient désormais les paiements sans contact (carte ou mobile). *

En réponse à ce gain de popularité, VeraCash complète l’offre traditionnelle des paiements dématérialisés en proposant un compte en ligne adossé à des métaux précieux, stockés en coffre sécurisé, utilisables à tout moment grâce à la carte Mastercard, gratuite et sans commissions. L’application mobile, disponible sur Androïd et iOS, simplifie la gestion du compte et de la carte.

Ambitions et projets à venir

VeraCash compte aujourd’hui 30 000 clients et accueille environ 1 500 nouveaux clients chaque mois. La fintech entend accroitre le nombre d’usagers et continuer de développer un business model qui lui a permis d’être rentable dès 2019 et d’avoir une forte croissance en 2020.

Jean-François Faure, fondateur et PDG de VeraCash déclare : 

« Avec le soutien de nos clients et nouveaux investisseurs, cette levée de fonds va renforcer notre capacité à répondre aux besoins du marché et de nos clients. Cela va démocratiser l’accès aux métaux précieux en tant qu’actifs, à usage quotidien. Nos clients ont participé massivement à cette levée de fonds, ce qui montre qu’ils croient en notre business model, nos solutions et nos projets pour les innover davantage. »

*Sondage OpinionWay pour VeraCash novembre 2020

A Propos 

Créée en 2014 par Jean-François Faure, VeraCash veut exploiter le potentiel de l’or comme moyen de paiement global. Spécialisée dans la vente et l’achat de métaux précieux, l’entreprise propose un compte en ligne et une carte de paiement adossés à l’or et à l’argent. La carte Mastercard gratuite et une application mobile de type porte-monnaie électronique permettent aux clients de la fintech de gérer leurs finances en dehors du système bancaire. Les métaux précieux sont utilisables à tout moment grâce à la carte de débit, sans commissions, partout dans le monde. Ce système a déjà séduit plus de 30 000 utilisateurs, dont 95% sont français. 

  • CA 2020 : 86 millions d’euros 
  • +151% de nouvelles inscriptions en 2020
  • 15 salariés
  • 22 tonnes de métaux précieux, dont 2 tonnes d’or et 20 tonnes d’argent
  • 30 000 inscrits 

www.veracash.fr


[Communiqué Presse] Les français ont-il encore confiance en l'euro ?

Sondage OpinionWay pour VeraCash

Paris, le 29 mars 2020. Avec la crise sanitaire et économique qui perdure, l’or reste une valeur sure face à l’euro et aux cryptomonnaies, bien plus volatiles. L’image de l’or est d’ailleurs moins impactée par la crise que celle de l’euro : le récent sondage OpinionWay pour VeraCash montre que 43% des Français estiment que l’or pourrait être une meilleure monnaie que l’euro. La confiance dans les cryptomonnaies est croissante, mais seulement 1 Français sur 5 considère que les cryptomonnaies pourraient être meilleures que l’euro.

D’une manière générale, l’image de l’euro s’est dégradée au profit de celle de l’or. 4 Français sur 10 considèrent que l’euro n’est pas une monnaie en accord avec le respect de l’environnement et la  lutte contre le réchauffement climatique et presque 1 Français sur 2 trouve que l’euro favorise la spéculation financière. Il est intéressant de constater que ce sont surtout les femmes et les jeunes (<50 ans) qui sont de cet avis. Pas étonnant que 63% des personnes interrogées pensent que l’euro devrait être garanti par l’or des Banques Centrales.

L’image des cryptomonnaies s’améliore, même si l’engouement pour ces nouvelles monnaies reste minoritaire : 22% des interviewés considèrent que les cryptomonnaies en général pourraient être meilleures que l’euro, et c’était seulement 13% en 2016 !

Infographie dans son intégralité disponible ici.

L’intégralité du « Sondage OpinionWay pour VeraCash » est disponible sur simple demande.


Webinaire presse : Levée de fonds : faut-il forcement opter pour les canaux traditionnels ?

Invitation à un Webinaire Presse

Date : Mardi 9 mars 2021 de 11h00 à 12h00

  • Comment lever des fonds auprès de ses clients

  • Quels avantages/désavantages par rapport aux fonds d’investissement ?

  • Quels sont les avantages des actions non cotées ?

  • Existe-t-il une formule pour l’épargne des particuliers pour rendre le PEA-PME inutile ? 

Programme

  • Levée de fonds : quelles sont les options possibles ?
  • Focus sur la levée de fonds de VeraCash
  • Questions/réponses 

Intervenants

  • Jean-François Faure, PDG et fondateur VeraCash
  • Ignacio Sainz Iglesias, COO VeraCash 

Inscription au Webinaire

Sondage OpinionWay pour VeraCash - Les français et les moyens de paiements

7 FRANÇAIS SUR 10 UTILISENT LE PAIEMENT SANS CONTACT : LA FIN DU CASH ?

Paris, le 21 janvier 2020. Crise sanitaire oblige, le sans contact est en forte hausse, c’est le mode de paiement privilégié des commerçants et des consommateurs. 

Faisant déjà concurrence aux billets et aux monnaies avant la crise, signifie-t-il la fin du cash ?  Les Français ont-ils adopté davantage le paiement par mobile ? C’est la question qu’OpinionWay a posées à 1 019 personnes pour VeraCash. Explications. 

Introduit en France il y a moins de 10 ans, le paiement sans contact s’est largement développé jusqu’à s’imposer comme une habitude bien ancrée chez les Français : plus de deux tiers déclarent qu’ils l’utilisaient déjà avant la pandémie (68%). 

Plus de la moitié des utilisateurs rapporte avoir eu davantage recours au paiement sans contact avec la crise sanitaire (57%).  

Le paiement par mobile s’est également accru. Un Français sur dix déclare qu’il l’utilisait avant la crise (11%) et parmi ceux qui l’utilisaient, la moitié estime l’avoir fait davantage pendant la crise, surtout parmi des personnes, qui peuvent se permettre de s’offrir la technologie, plus âgées et plus aisées. 

Les pièces de monnaie sont utilisées par moins de six Français sur dix (58%) et seuls 44% utilisent encore des chèques.

Infographie VeraCash moyen de paiement

L’intégralité du « Sondage OpinionWay pour VeraCash » est disponible sur simple demande.

Pour des interviews contactez : [email protected]
Carla van Benschop - 01 73 01 45 52 - [email protected]Maja Tailleux - 01 44 94 95 65 – [email protected]


[Avis d'expert] DIEM (cryptomonnaie Facebook) - quels sont les vrais enjeux stratégiques ?

Paris, le 6 janvier 2021. Quand les GAFA se lancent dans de projets ambitieux comme les cryptomonnaies, le monde entier retient son souffle. Annoncée en grande pompe par le géant américain Facebook en juin 2019, la cryptomonnaie Diem (ex-Libra), devrait voir le jour en ce début 2021. Contrairement au Bitcoin, le diem est un stablecoin, adossé aux principales monnaies mondiales (U.S. dollar, euro, yen, livre sterling, …). Même si c’est une monnaie gérée par une entité indépendante, et que les contrôles des instances régulatrices mondiales sont sévères, l’empreinte du géant Facebook est indéniable.

  • Quelle place pourrait prendre le Diem en tant que moyen de paiement ? S’agit-il d’une menace pour l’euro ? le bitcoin ?
  • Quel danger pourrait représenter une monnaie initiée par Facebook ?
  • Quel rôle pour les institutions financières ?
  • Quelle importance joue la blockchain dans la fiabilité des cryptomonnaies ?
  • Quel impact pourrait avoir le lancement du DIEM sur la façon de consommer et/ou de payer ?
  • Quelles sont les alternatives ?

Ignacio Sainz, expert de la cryptomonnaie et COO de VeraCash, analyse les enjeux stratégiques de cette nouvelle cryptomonnaie.

Pour toute demande d’interview merci de contacter : 
Carla van Benschop - 01 73 01 45 52 - [email protected]
Maja Tailleux - 01 44 94 95 65 – [email protected]


Résultats Annuels 2019 et Activité du 1er Semestre 2020

Bordeaux (Nouvelle-Aquitaine), le 30 novembre 2020 : VeraCash® propose un service unique en France depuis 2012, un compte en ligne adossé à des métaux précieux, annonce ses résultats annuels pour l’année 2019, ainsi que ses perspectives pour l’exercice 2020.

En 2020, la croissance est très soutenue, ce qui nous a permis de valider le Business model. Concernant les exercices ultérieurs :
• Entre 2018 et le 1er semestre 2020, la croissance annuelle moyenne du chiffre d’affaires est de 48%,
• Le résultat d’exploitation est multiplié par 38 entre l’exercice 2019 et le premier semestre 2020,
• La dynamique sera soutenue pour la période 2020-2023 avec un taux de croissance prévisionnel annuel moyen du chiffre d’affaires de plus de 95%.

La seule fintech 100% française à proposer un compte et une carte de paiement adossés à des métaux précieux

Filiale du groupe AuCOFFRE, première plateforme en ligne de négoce en métaux précieux, fondée par Jean-François FAURE, VeraCash® permet à ses utilisateurs d’épargner et de payer avec des métaux précieux grâce à un compte et une carte de paiement. VeraCash® est un compte en ligne
adossé à des métaux précieux physiques, 100% alloués et stockés en coffres hautement sécurisés aux Ports Francs et Entrepôts de Genève.

Une carte de paiement gratuite lui est associée et permet de payer avec des métaux précieux. VeraCash® propose donc une épargne sécurisée qui n’est pas figée. Les métaux précieux sont utilisables à tout moment grâce à la carte Mastercard®, gratuite et sans commissions partout dans le monde. L’application mobile VeraCash®, a été pensée dans le même esprit que les meilleures applications de type wallet disponibles sur le marché, afin de simplifier la gestion du compte et de la carte. À la fois solution de paiement, d’épargne et d’investissement, l’ouverture d’un compte VeraCash® permet une diversification dans les métaux précieux, et une décorrélation complète du système bancaire traditionnel. VeraCash® redonne à l’or toute sa pertinence en tant que valeur refuge, au travers de prestations sécurisées et encadrées par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation (ACPR).

Avec près de 30.000 utilisateurs conquis en seulement quelques années, VeraCash® répond à la forte demande de digitalisation des actifs et propose un positionnement disruptif sur un marché adressable en croissance de 4% par an en moyenne sur la période 2016-2019.

Une croissance soutenue et ininterrompue sur les trois derniers exercices, rentabilité et accélération au premier semestre 2020

En K€ 31/12/17 31/12/18 31/12/19 30/06/20 Var FY 2019 / S1 2020
Chiffre d'affaires 16069 18120 29504 49652 68%
EBE -391 -211 246 983 x4
Résultat d'exploitation -469 -342 23 865 x38
Résultat net -562 -440 5 861 x172

Par son approche disruptive, la Société a créé un véritable « océan bleu1 » dans le marché des moyens de paiement et son sens de l’innovation a été récompensé en 2017 (Prix Mentor) et en 2019 (Prix Legend) aux Blue Ocean Awards, et en 2018 au PayForum (catégorie Instant Payment). VeraCash®, fière membre de la French Tech, a été nommée Pépite Génération en 2018, et est classée 49ème dans le classement FrenchWeb 500 2020.

En 4 ans, 104 millions de VRC ont été émis (achat d’or) et 5,7 millions de VRC ont été échangés de pair-à-pair entre utilisateurs. Ce sont plus de 2 tonnes d’or et 19 tonnes d’argent métal que la Société garde en coffres pour ses clients. Sur la période 2017-2019, le chiffre d’affaires est passé de 16,1 à 29,5 millions d’euros, soit un taux de croissance annuel moyen de 38%. Le premier semestre de l’exercice en cours a permis de constater une forte accélération de la croissance du chiffre d’affaires (+68%), et d’acter la rentabilité du business model mis en place par VeraCash® depuis sa création en 2015 : le résultat d’exploitation et le résultat net sont en très forte progression, passant respectivement de 246 à 983 k€, et de 23 à
865 k€ entre l’exercice 2019 et le premier semestre 2020.

Un modèle de croissance équilibré et défensif dans la crise, soutenu par l’innovation et le développement commercial

VeraCash® propose un modèle de croissance équilibré, permettant de financer la gratuité des échanges grâce à la collecte réalisée sur l’achat des matières précieuses et leur conservation. VeraCash® s’inscrit dans un engagement éthique et éco-responsable en favorisant les circuits de consommation courts et les produits issus du recyclage, dont la qualité et l’origine sont garantis et certifiés LMBA.

Sur la période 2020-2023, VeraCash® anticipe une croissance moyenne de son chiffre d’affaires d’un peu plus de 100% par an, portant le chiffre d’affaires estimé en 2020 de 74,5 à 477 millions d’euros au 31 décembre 2023.

La marge d’exploitation, prévue pour la fin de l’exercice en cours à 0,6% du chiffre d’affaires, devrait progresser pour atteindre 2% à l’horizon 2023.Ces développements s’appuieront sur la plateforme VeraCash®, évolutive, entièrement propriétaire et désormais fonctionnelle, et sur la conquête de
nouveaux pays européens et de nouveaux clients professionnels.

Un environnement favorable aux métaux précieux

Le marché demeure toujours extrêmement porteur pour la thématique de l’or et des métaux précieux. Sur les vingt dernières années, les prix de l’once d’or, du lingot ou des pièces d’investissement comme le Napoléon n’ont cessé de grimper. Il a été relevé 400% d’augmentation entre 2000 et 2020 en euros ! Dans la 14ème édition du rapport In Gold We Trust, Ronald-Peter Stöferle et Mark J. Valek confirment que l’or est dans les premières étapes d’un nouveau marché haussier, et annoncent une décennie placée sous le signe du métal jaune.

Les politiques d’assouplissement monétaire menées par les différentes banques centrales ont pour conséquence de faire perdre à plus ou moins long terme de la valeur aux devises et de diminuer le pouvoir d’achat des ménages et des entreprises, avec un impact positif pour les métaux précieux.

Contacts

VERACASH

Ignacio Sainz
Nicolas Faucon

marketing(a)veracash.com

ESCAL CONSULTING

Karine Berthier
Carla Van Benschop

veracash(a)escalconsulting.com

CiiB

Didier Salwa
Edouard de Maissin

didiersalwa(a)ciib.fr
edouard-de-maissin(a) ciib.fr


VeraCash, Lauréat des Blue Ocean Awards catégorie « Legends »

L’inventivité et l’audace de Jean-François FAURE, président fondateur de VeraCash, sont à nouveau saluées par les « Blue Ocean Awards ». Plus qu’une distinction, une consécration !

Aujourd’hui, Vera Cash est une « legend »

C’est la deuxième fois que les Blue Ocean Awards distinguent VeraCash, l’entreprise qui propose la première monnaie d’échange de pair-à-pair adossée à de l’or physique et de l’argent métal, utilisable partout dans le monde, entre particuliers et vers des professionnels, sans frais ni commission sur taux de change. En 2017, VeraCash recevait le prix « Mentor », qui consacre les PME/ETI de plus de deux ans ayant créé leur propre marché. Avec ce nouveau prix « Legend », c’est la pérennité du modèle que les Blue Ocean Awards célèbrent.

«VeraCash bouleverse les marchés existants des monnaies et des paiements. Les Blue Ocean Awards nous offrent une belle reconnaissance de ce positionnement disruptif et une belle visibilité vers les communautés françaises qui souhaitent adopter une nouvelle monnaie. » – Jean-François Faure, Président Fondateur.

Qu’est-ce donc qu’une innovation Océan Bleu ? 

Elle se reconnait à deux caractéristiques :

a) elle s’adresse à une catégorie de clients malaimée, maltraitée, oubliée des concurrents traditionnels (ceux que l’on appelle les non-clients ou non-clients imminents);

b) elle simplifie significativement les fonctionnalités pour ne garder que ce qui est essentiel à une expérience client profondément divergente.

C’est l’innovation radicale, simplifiée, accessible à tous quels que soient l’industrie et les moyens !

A propos de VeraCash

Créée en 2015 par Jean-François Faure, VeraCash est une filiale de la société AuCoffre.com. VeraCash propose un service qui permet d’acheter de l'or simplement et de pouvoir le revendre ou le transmettre de la manière la plus efficace qui soit aujourd'hui, avec une application de type "wallet" pour le suivi de son compte ou bien avec la carte de paiement (Mastercard) VeraCash utilisable partout dans le monde, pour des retraits ou des achats. La carte de paiement et le compte sont adossés aux métaux précieux. Via l'application mobile et les cartes de paiements, il est possible d'utiliser l'or et l'argent métal au quotidien, comme des monnaies, dans n'importe quel pays, tout en se constituant une épargne liquide, tangible et hors du système financier. VeraCash a pour but de favoriser les circuits courts et une activité économique durable entre utilisateurs de confiance. Veracash a surtout pour ambition de provoquer une disruption sur le champ de l’économie et de la consommation.